Elvira Time, Episode 3.




Auteur : Mathieu Guibé
Editeur : Editions du Chat Noir, collection Féline
Parution : Mars 2014 pour l'épisode 3. 


RESUME :

L'existence des vampires n'est plus un secret pour personne. Alors que le tout Hollywood les décrit comme les amants du siècle, notre bon vieux gouvernement des Etats-Unis a tranché. Chaque rejeton aux dents longues se verra proposer un choix : se référencer auprès des autorités et survivre comme un animal en cage ou rester libre et se faire traquer par des chasseurs de primes rémunérés par l'état. Perso, je préfère la deuxième solution. C'est beaucoup plus lucratif pour mes finances depuis que j'ai hérité de l'entreprise familiale. Le problème, c'est qu'à 17 ans, je suis encore enchaînée au lycée et je dois concilier cours de math et exécutions sommaires. D'aucuns diront que j'ai la fâcheuse tendance à ramener plus de boulot au bahut que je ne rapporte de devoirs à la maison. C'est pas faux.

Alors voyez-vous, quand on doit gérer tous ces vampires attirés par le miasme hormonal émanant de mon école et qu'en plus, on s'appelle Elvira, la vie n'est pas simple.

Une ado qui se plaint de son calvaire quotidien ? Rien de neuf à l'horizon, me direz-vous. Mais croyez-moi, je sais garder les pieds sur terre. Ma vie aurait pu être bien pire : j'aurais pu être un de ces monstres et me retrouver du mauvais côté de mon pieu.

CHRONIQUE :

Un début tout en surprise, avec une scène visuelle à souhait, aussi drôle à lire qu'à imaginer. Le temps de retrouver ses esprits et de tout remettre en ordre, on est de retour dans l'humour décapant du duo Elvira / Ludwig :

—                « Et jamais tu n'as pensé à leur demander de l'argent pour tes comics ?
—                Hérésie ! Ils désapprouvent fortement mon attrait pour l'art graphique contemporain, d'autant plus lorsqu'il concerne des superhéros. »


La prophétie d'immortalité n'ayant toujours pas trouvé ses réponses, les recherches continuent avec un Ludwig toujours aussi extra-ordinaire (oui oui en deux mots).
Cette dernière et ses implications vont peser lourd sur les épaules d'Elvira. Reste à savoir qui de la prophétie ou de la chasseuse rattrapera l'autre en première…

« Je n'aurais jamais cru dire cela un jour, mais Belinda avait été mon premier rayon de soleil au cours de cette matinée catastrophique »

Eh oui… l'aide de Belinda, toujours aussi inconsciente (ou courageuse ?) sera, une fois n'est pas coutume, un précieux atout pour Elvira.

—                « Oui, alors on va avoir un léger contretemps en revanche…
—                C'est-à-dire.
—                J'ai oublié le code pour ouvrir la mallette.
Irrécupérable Belinda… »


Ou pas…

Je dois dire que je me suis fait mener par le bout du nez de A à Z dans cet épisode, incapable de prévoir la moindre action. Et encore plus sur la fin qui offre un cliffhanger rageant. Une fois « fin de l'épisode » lu, j'ai tout de même éclaté la touche « flèche bas » de mon clavier pour avoir la suite… conclusion : une frustration débordante et un clavier en moins…

Vivement le dénouement final de la saison 1!
Partager sur Facebook Partager sur Twitter


Site web créé avec Lauyan TOWebDernière mise à jour : dimanche 28 décembre 2014