Revanche.

Cliquez pour agrandir l'image




Auteur : Cat Clarke
Edieur : Robert Laffont, collection R
Parution : Octobre 2013
Pages : 504


RESUME :

Jusqu'ou irez-vous pour connaître la vérité ?
Jem Halliday est amoureuse de Kai, son meilleur ami, qui est gay.
Lorsqu'une vidéo de lui en compagnie d'un garçon est postée sur Internet, Kai se suicide.
Dévastée, Jem décide alors de le venger...


CHRONIQUE :

Ma note : 2.5/5  Oui je sais, je déroge à la règle de toutes ces critiques positives postées sur le blog, mais personnellement, cette lecture a pour moi été mitigée. Explications.

Tout d'abord, je me suis intéressée à cette lecture suite à toute la bonne presse autour de ce livre. Il n'appartient pas à mon style de lecture habituel, mais je suis curieuse et aime découvrir. C'est donc sans attente particulière que j'ai commencé ce nouveau Cat Clarke. Sans attente mais tout de même, il semblait être bouleversant renversant, obsédant etc.... Je tiens à préciser que je l'ai lu en moins de 24h, preuve d'une qualité indéniable.

Allons-y dans l'ordre. Un petit point sur l'histoire. Jem et Kai sont des amis d'enfance. En grandissant, Jem devient amoureuse de Kai, mais malheureusement celui-ci est gay. La jeune fille prend bien les choses et les deux ados resteront inséparables. Invités à une soirée organisée par les Populaires du lycée (qui barbent franchement Jem, avouons-le), Kai disparaît de la circulation au cours de la soirée. Fatiguée, Jem décide de rentrer seule chez elle.
Mais le lendemain arrive la catastrophe qui fera basculer leurs vies à tous deux : Kai reçoit un mail contenant une vidéo de lui en compagnie d'un autre garçon. Cette vidéo, partagée sur la toile et très compromettante va faire tourner la vie de Kai au cauchemar : mails d'insultes, etc, le jeune homme se fera maltraiter psychologiquement par ses camarades de lycée. Malgré ses apparents sourires, le garçon se suicide sous la honte et la pression.
Jem est alors dévastée, venant de perdre sa raison de vivre, son seul et unique ami, son seul besoin. Après une dépression difficile à surmonter et une envie de suicide permanente, elle repousse son projet de quelques mois. En effet, avant sa mort, Kai a pris soin de lui écrire des lettres, 12 en tout, qu'elle devra ouvrir le 23 de chaque mois (Kai s'est suicidé un 23). Pour Jem vient alors le temps des résolutions : elle va trouver le coupable, venger Kai puis se suicider à son tour.
Un petit mot anonyme lui fournit alors le nom des trois coupables présumés. Des garçons du groupe populaire. Bien décidée à infiltrer ce groupe, le plan machiavélique de Jem se met en place...

Ce que j'ai aimé ici, dans un premier temps, c'est la plume de Cat Clarke. Dynamique et sans détour, elle correspond parfaitement au style des lycéens.
Je dois avouer que la lecture de certaines des lettres de Kai, est, en effet, bouleversante. La façon de parler de son ami, sa bienveillance à son égard, ses encouragements à poursuivre sa vie, oui tout cela nous sert un peu la gorge.
Les thèmes abordés ici sont judicieux et actuels, bien que difficiles a traiter. L'homophobie, la maltraitance dans les lycées, sont, aujourd'hui je pense, et notamment au EU, un sujet on ne peut plus réel. Le suicide est lui aussi abordé avec beaucoup de profondeur. On sent l'auteure impliquée par ce qu'elle écrit, les mots trouvent leur chemin pour nous toucher.
Et il y a aussi cette vengeance. Ou plutôt la conséquence que peuvent avoir certains actes de méchanceté gratuite sur la vie d'autrui... Bref, clairement, ce livre se lit vite et bien, et porte vraiment à réfléchir.

En revanche, là où le bas blesse, c'est notamment sur Jem... La jeune fille rentre dans une quête de vengeance sur un simple écrit, sans preuve aucune qu'elle détient les vrais coupables. Elle est machiavélique et n'hésite pas à manipuler des personnes innocentes (je pense notamment à la douce Sasha) pour atteindre ses objectifs. Autant Kai, présent à travers ses lettres est touchant par ses attentions malgré le mal qui le ronge, autant Jem est un personnage particulièrement immature, immorale et haïssable.
Sa façon de se comporter, le mal qu'elle peut faire pour se venger..... Tout cela m'a mise très mal à l'aise au long de ma lecture. J'ai trouvé cette fille simplement malsaine, hypocrite et cruelle.

En résumé, le début du roman m'a plu, avec les hèmes soulevés, le fait qu'ils fassent réfléchir. L'idée des lettres mensuelles de Kai m'a plu aussi, ainsi que la fin du roman.

La fin. Bouleversante a souhait je vous l'accorde. Car quand le mal est fait, n'est-il pas un peu tard pour se poser les bonnes questions? Se demander si les coupables sont bien ceux que l'on croit? Les actes de Jem, irréversibles, apporteront de la souffrance autour d'elle. Ce même style de souffrance qu'a subit Kai. Au final, à mes yeux, Jem ne vaut pas mieux que ceux qui ont fait souffrir son défunt ami....
Mais le sort rattrapera Jem... Son manque de moral, qui m'a gênée tout au long de ma lecture, lui retombera dessus... pour toujours.

Peut-être ai-je passé l'âge de ce type de lecture et que je ne me pose plus ce genre de questions, peut-être ce genre d'histoires ne me convient tout simplement pas, mais au final, même si j'ai été perturbée à certains moments, même si les thèmes traités sont importants et touchants, j'ai trouvé dans l'ensemble ma lecture malsaine.


Partager sur Facebook Partager sur Twitter
Partager sur Facebook Partager sur Twitter


Site web créé avec Lauyan TOWebDernière mise à jour : dimanche 28 décembre 2014