Le premier sang.

Cliquez pour agrandir l'image



Auteur : Sire Cédric
Editeur : Le Pré aux Clercs
Parution : Mars 2012
Pages : 516


RESUME :

Finaliste du Prix de l'Embouchure 2013. Nominé au Grand Prix de l'Imaginaire 2013. Book d'or 2012 chez Book en Stock.

Une nouvelle enquête policière teintée de fantastique menée à deux cents à l'heure par Eva Svärta, l'étrange flic albinos. La confrontation ultime avec les fantômes de son passé.

Les plus grandes terreurs naissent dans l'enfance et prennent racine au plus profond de nous.
Qu'est-ce qui les fait resurgir ? Sommes-nous capables de les surmonter ?

Par une nuit d'hiver glacée, deux flics de la criminelle, partis pour surveiller un parrain de la drogue en banlieue parisienne, mettent les pieds dans une étrange affaire. Leur principal suspect est mort brûlé vif dans son appartement et les méthodes employées ne ressemblent pas à un règlement de compte. Eva Svärta, la policière albinos, dominée par le désir obsessionnel de retrouver le meurtrier de sa mère et de sa soeur jumelle, pressent un danger imminent. Et si les fantômes du passé se mettaient à reprendre vie ? Hallucination ou réalité ?

À travers ce nouveau roman étonnant de maturité, Sire Cédric ramène son héroïne aux origines du mal qui l'empoisonne. Le vertige qui la submerge progresse tout au long de l'intrigue, impitoyablement, terriblement. Vos nuits n'ont pas fini de vous surprendre.

CHRONIQUE :

Ma note 5/5, encore un coup de coeur pour cet auteur et son talent.

"Le premier sang" se déroule deux ans après "De fièvre et de sang". Même si les enquêtes sont différentes, certains éléments appris dans le tome précédent, notamment sur les deux personnages principaux, me font vous conseiller de lire le frère aîné avant...

C'est avec plaisir que l'on retrouve ici le style d'écriture du toulousain, toujours aussi dynamique et fluide, angoissant et intrigant. Des phrases percutantes, efficaces et sans fioritures. Un récit martelant, des événements s'enchaînant  à une vitesse effroyable. Et ces petites phrases, perdues seules au milieu des grandes pages blanches, qui s'insinuent en nous, comme une petite voix résonnant dans notre tête. Encore l'un des talents de l'auteur : Lorsque quelques mots sur le vide immense d'une page vous procurent autant d'émotions que certaines pages noircies d'encre, alors vous savez que Sire Cédric est passé par là...
Moins dur que le précédent, "le premier sang" garde tout de même cette dimension angoissante, ce sentiment d'urgence et de mort imminente, le tout parsemé d'une touche, d'une grande touche même de fantastique...


Si vous réviez d'un pouvoir plus grand que vous, un pouvoir qui dépasserait votre chair, et que vous réalisiez tout à coup que ce pouvoir existe, que feriez-vous?

Le premier chapitre nous fait découvrir Madeleine. Madeleine, femme d'affaires, en train de manger tranquillement avec son mari, lorsque deux plaies béantes s'ouvrent d'un coup sur ses joues... Dès les premières pages, le sang coule, inexplicablement.

A Paris, Eva Svärta enquête... Son coéquipier l'entraîne sur les traces d'un dealer. Mais la surveillance tourne court lorsque Leroy et Svärta retrouve ledit suspect brûlé vif... Le corps mutilé... Loin des règlements de comptes entre gangs, certains indices laissent à penser que notre albinos s'engage encore dans une enquête peu banale.

Eva. Flic, albinos, fille d'un tueur en série... une personnalité peu banale.

"Ces jeunes officiers, encore peu familiers avec la maison, se demandaient qui pouvait bien être cette étrange femme à la chevelure blanche, vêtue d'un pantalon de tailleur et d'un blouson en cuir - cette femme qui conservait des lunettes noires en plein mois de janvier et à l'intérieur du bâtiment, alors que la nuit était tombée depuis des heures. On pouvait dire que le commandant Svärta détonnait, où qu'elle se trouve."

"Les vampires, les pédophiles et autres psychopathes, elle en voyait assez défiler au cours de ses enquêtes. elle vivait suffisamment dans leur tête. Ces monstres nés de la boue de l'humanité, qui dévoraient la société de l'intérieur, tels des cancers noirs. elle les étudiait, elle dressait leurs profils psychologiques, jusque dans les détails les plus sordides. Elle savait ce qui se passait dans leurs cerveaux malades."

De son côté, sur Toulouse, le commandant Vauvert enquête sur la disparition d'un certain Pierre Loisel, dont les ex-beaux-parents ont été tués dans des circonstances horribles. Son enquête lui fera croiser la route de cette étrange femme, Madeleine, aux plaies toujours béantes, à la personnalité ... terrifiante.

De fil en aiguille, de recoupement d'indices en faits étranges, Svärta et Vauvert se rendent compte que leurs enquêtes respectives sont liées, et vont se retrouver, une fois encore, réunis au milieu du chaos. Vauvert, connaissant la jeune femme mieux que quiconque, connaissant ses failles et ses blessures, sera peut-être le seul à pouvoir la protéger quand ses cauchemars reprendront vie.

Sacrifice rituel, nécromancie, sorcellerie, occultisme, inquisiteur et sang... toujours le sang... surtout le premier. Quand deux flics se retrouvent à enquêter seuls face à une magie rouge... Arriveront-ils à arrêter le premier sang de couler?

Encore un thriller angoissant, bourré de suspens et de surprises. Un scénario bien ficelé, des personnages profonds.

Certains dans ce livre ont voulu soulever le voile... Une fois de trop... Et vous? Oserez vous le soulever et rentrer dans le monde d'Eva et Alexandre? Frissons garantis.





Partager sur Facebook Partager sur Twitter
Partager sur Facebook Partager sur Twitter


Site web créé avec Lauyan TOWebDernière mise à jour : dimanche 28 décembre 2014