Anges d'Apocalypse 2 : Le Frisson des Aurores.

Cliquez pour agrandir l'image



Auteur : Stephane Soutoul
Editeur : Rebelle Editions, collection Lune de Sang
Parution : Septembre 2013
Pages : 474


RESUME :

Lycéenne le jour, garde du corps la nuit : la combinaison explosive pour cumuler les problèmes.

Suite à l'assassinat d'Alistard Vorlock, les rues de Toronto sont plus dangereuses que jamais. Desmond, le sorcier qui cherche par tous les moyens à me mettre dans son lit, serait peut-être en mesure de désamorcer le conflit. Sauf que ce dernier préfère me poursuivre de ses avances pendant que la situation s'envenime. J'aurais presque envie de laisser la tueuse qui a débarqué en ville lui faire la peau, s'il ne m'avait pas engagée pour le protéger. Surtout que l'assassin en question se révèle être sa propre soeur…

Remarquez, la poisse n'est pas en reste lorsque je suis Samantha. Tandis que mon identité humaine essaie d'apprivoiser l'amitié de Nathan, des sorcières pas très recommandables s'intéressent au garçon d'un peu trop près à mon goût.

Avec deux vies pour une seule âme, être un cavalier de l'apocalypse n'a décidément rien d'une sinécure.

CHRONIQUE :

Ma note : 4.5/5

Toujours une couverture dont je raffole, ainsi qu'un livre objet soigné, envoyé avec soin, merci Rebelle Editions!

Ce fut avec joie et impatience que je me suis replongée dans l'univers de ma chère Famine. Le style de Stéphane Soutoul n'a pas bougé d'un poil, comme je le disais dans ma première chronique : "efficace et sachant s'adapter à son personnage".

Je ne vais pas représenter lesdits personnages, vu que cette chronique présente un tome deux, mais je tiens à noter que ceux-ci et l'univers dans lequel ils évoluent sont toujours aussi riches et travaillés, attachants et exaspérants...

Retrouver Famine, c'est à la fois retrouver Syldia et Samantha. Toujours une âme pour deux corps, mais force est d'avouer que Famine a de plus en plus de mal à ne pas mélanger ses deux vies... Sans en dire plus, on peut dire qu'ici, elle va même échouer lamentablement ! Et puis ses adorables parents humains qui la porte de plus en plus à protéger et apprécier la race humaine... Quelle guigne !

Nous splittons toujours de Sam à Syldia en fonction des chapitres et cela marche toujours aussi bien. Magnifique tour de main que de réussir à mélanger les deux corps, les deux histoires sans rendre le tout brouillon !!

Pour l'histoire, Famine, dont le portefeuille fait un peu la tête , accepte de protéger Desmond, ce sorcier qui la trouble plus qu'elle ne veut bien l'admettre. Malheureusement son rôle ne se révèle pas de tout repos puisque l'assassin engagé pour supprimer Desmond n'est autre que ... la soeur de celui-ci. Et le sorcier à interdit à Syldia de la tuer. Allez protéger quelqu'un sans faire de mal à son potentiel assassin vous !! D'autant que Desmond a retrouvé son amant, Equinoxe, magicien élémentaliste. Mais Equinoxe porte une certaine rancoeur a Desmond pour toutes ces années d'emprisonnement . Bref, Syldia a encore l'art de se mettre dans un pétrin ... incroyable. Heureusement elle pourra toujours compter sur ses trois soeurs, Mort, Guerre et Pestilence. Même si celles-ci commencent de leur côté à avoir un problème... pour le moins inquiétant .

Dans la journée, Famine n'a pas vraiment le temps de se reposer puisque Sam doit faire face à trois poufs de sorcières qui veulent approcher d'un peu trop près Nathan. Mais comment protéger le garçon malgré lui ?

Bref, toujours dans la panade, on ne s'ennuie jamais avec notre cavalière de l'apocalypse. Ce roman n'est pas forcément riche d'action pure, en revanche il est riche de scénario, d'interactions entre les personnages, de retournements de situations... Sans oublier l'humour.

le seul petit bémol de ce tome réside pour moi dans le fait que Famine s'amourache un peu trop facilement de la gent masculine. Déjà Nathan et Desmond, je trouvais cela largement suffisant, mignon certes, mais suffisant. Personnellement , l'attirance que créé Stéphane Soutoul entre Syldia et Nohlan (le vampire petit ami de Raven (Guerre) est en trop et inutile.

Voici un roman très immersif, qui vous balade à travers tout Toronto et ses environs, à la poursuite des problèmes de Syldia et Samantha! Avec une fin complètement explosive et délirante, que, croyez-moi, vous serez bien en mal d'imaginer avant de la lire !



Partager sur Facebook Partager sur Twitter


Site web créé avec Lauyan TOWebDernière mise à jour : dimanche 28 décembre 2014