Blood of Eden, T1 : Je suis une Immortelle.

Cliquez pour agrandir l'image



Auteur : Julie Kagawa
Editeur : Harlequin, collection Darkiss
Parution : Décembre 2012
Pages : 544


RESUME :

Mourir… ou accepter d'être mordue — et devenir à son tour un monstre, un de ces vampires qu'elle hait.
Allie la rebelle est placée devant le pire choix pour elle. Dans le monde dévasté où elle vit, et sur lequel les vampires règnent en maître, elle a toujours refusé d'être un de ces misérables humains qui leur servent de bétail. Mais sacrifier sa vie… ? Face au marché qu'on lui met en mains, Allie prend une décision secrète : devenir un monstre, oui… mais pour mettre ses nouveaux pouvoirs de guerrière au service de son camp, l'Humanité.


CHRONIQUE :

Ma note : 4.5/5

La collection Darkiss a décidément le chic pour sortir des livres objets qui valent le détour !! La couverture est simplement magnifique.

Je suis une Immortelle est le premier tome de la série Blood of Eden, qui nous entraîne sur les traces de Allison Sekemoto, 17 ans dit Allie.

Suite à une catastrophe, le virus du "poumon rouge", l'humanité a été décimée... Jusque là rien de neuf sous les tropiques me direz-vous, sauf que là où ça devient intéressant, c'est que ce sont les vampires qui se retrouvent bien embêtés par le manque de nourriture... De plus, ayant été eux-même infectés par ce virus (tout les explications sont données dans le livre et je vous laisse découvrir par vous-même comment les choses en sont arrivées là), une nouvelle "race" de vampires a vu le jour : les enragés, qui ont muté pour le pire. Féroces, cruels, sans capacité de réflexion, les enragés sont des monstres ne cherchant qu'à détruire pour se nourrir, et par là même, à infecter les espèces vivantes.

A l'heure du récit, les vampires ont pris le contrôle des villes, barricadées, dans lesquelles vivent les humains "enregistrés" qui donnent leur sang afin de nourrir leurs maîtres et servent de larbins. Le monde appartient aux vampires. Les rares humains refusant de se plier à ces lois sont les "non-enregistrés", vivant dans les périphéries des villes, dans la misère, luttant pour un peu de nourriture (poubelles ou cafards) et fuyant sans cesse les patrouilles pour garder leur liberté.

Allie fait partie de cette dernière catégorie. Le livre est divisé en trois parties et la première est consacrée à sa vie humaine dans les ghettos. On fait connaissance avec la jeune fille, son caractère courageux et bien trempé, ainsi qu'avec l'histoire du monde dans lequel elle vit. Bref, les bases sont posées. Malgré tout, cette partie bouge pas mal et offre son lot d'action et d'horreur.

Sortie des murs de la ville en quête de nourriture, Allie et ses amis devront essuyer une attaque d'enragés. La jeune fille, laissée pour morte, devra alors faire un choix : mourir... ou vivre comme un monstre... Dilemme cruel, mais l'instinct de survie prenant le dessus, notre jeune héroïne acceptera de se laisser mordre par son nouveau père : Kanin. Grâce à lui, elle apprendra sa condition de vampire. Grâce à lui, elle apprendra qu'avec beaucoup de volonté et un combat constant contre elle-même, elle pourra garder son humanité. Malheureusement un malheur n'arrivant jamais seule, elle va se retrouver séparée de son mentor.

La jeune vampire va alors partir en quête d'elle-même en dehors des portes de la ville, et se retrouvera bien malgré elle rattachée à un groupe de survivants... humains. Contrôler ses pulsions, ne pas trop s'attacher à eux, les protéger, survivre... La quête d'Allie n'est pas de tout repos, et c'est sur un rythme constant et effréné que Julie Kagawa nous racontera les aventures de l'Immortelle.

Le scénario, notamment toutes les relations vampires, humains, enragés, est très bien travaillé, et nous ne sommes pas plongés dans ce monde sans explication. La mythologie vampire est ici classique (ils craignent le soleil et le feu, vivent la nuit, font preuve d'une rapidité et d'une force remarquable...), ce qui fera que notre chère Allie se promènera toujours avec son katana sur le dos, décapitation oblige. Elle suivra son groupe de survivants à la recherche d'Eden, hypothétique ville à l'abri des vampires.

Le style de l'auteur est dynamique et très agréable, tout est bien ficelé et addictif. l'atmosphère principale du roman est sombre, avec toujours un sentiment de danger imminent et d'urgence.

Action, révélations, rebondissements, ici jamais de temps pour s'ennuyer, avec un personnage principal crédible et très attachant. Les personnages secondaires, assez nombreux, sont tous travaillés, avec leur personnalité et c'est un réel plaisir d'apprendre à les connaître, et parfois une réelle tristesse de les voir disparaître.

Bref, un très bon roman dystopique de vampires, qui n'a pas encore son pareil sur nos étagères.

"Nous sommes des vampires. Peu importe qui nous sommes ou d'où nous venons. Princes, Maîtres ou enragés, nous sommes tous des monstres, coupés de l'humanité. Ils ne nous feront jamais confiance. Ils ne nous accepteront jamais. Nous nous cachons parmi eux, nous évoluons parmi eux, mais nous en sommes séparés pour toujours. Maudits. Seuls. Le moment viendra où la route se divisera devant toi, et tu devras choisir ton chemin. Choisiras-tu de devenir un monstre à visage humain, ou combattras-tu ton démon jusqu'à la fin des temps, sachant que tu lutteras éternellement seule?"




Partager sur Facebook Partager sur Twitter
Partager sur Facebook Partager sur Twitter


Site web créé avec Lauyan TOWebDernière mise à jour : dimanche 28 décembre 2014