Chroniques de l'Armageddon, Tome 1.

Cliquez pour agrandir l'image



Auteur : JL Bourne
Editeur : Eclipse chez Panini books
Parution : Mars 2011
Pages : 300


RESUME :

"Mes chers concitoyens, je suis navré de vous faire part qu'en dépit de nos efforts, nos mesures de confinement ne sont pas parvenues à enrayer l'épidémie. Essayez de conserver votre calme. D'après les rapports, cette maladie se transmet par la morsure des individus contaminés. Les personnes infectées décèdent rapidement pour se relever dans l'heure qui suit à la recherche d'êtres vivants dans le but de les tuer. Puisse Dieu nous venir en aide". Vous tenez entre les mains le journal de l'un des derniers survivants de l'apocalypse zombie. Que ces quelques notes vous viennent en aide si vous avez le malheur de faire partie des survivants. Bonne chance..."

CHRONIQUE

Ma note : 2.5/5

Voici le journal d'un survivant face à l'invasion zombie. Malgré une très bonne idée de base (j'aime le concept de journal), ce roman a un goût d' inabouti malgré de nombreux efforts (fausses taches sur les pages, photos venant illustrer les propos...). Au passage, malgré mon engouement de base pour les photos, j'ai trouvé qu'elles n'illustraient pas toujours vraiment bien le journal.

Notre protagoniste, dont nous ne connaissons pas le nom, militaire, va coucher sur papier jour après jour, les épreuves endurées face aux zombies. L'auteur étant lui-même militaire de la Navy, les détails ne manquent pas, il sait de quoi il parle, un peu trop parfois d'ailleurs, car étant moi même entièrement néophyte, je me perdais parfois dans les noms d'avions ou d'armes... ce qui a un brin entaché ma lecture. Nous restons donc avec comme "héros" l'archétype du militaire.

Au niveau du scénario, pas la peine de développer plus que la quatrième de couverture simplement... parce qu'il n'y a rien à développer. En quinze pages, l'épidémie est déjà devenue mondiale, sans explication aucune. Pourquoi, comment, nous n'en savons rien. En 12 jours, notre gars a conclu que ça serait la catastrophe mondiale, a tout barricadé, fait des provisions etc... Notre militaire, aidé de son premier ami et voisin John, et ensuite rejoint par quelques survivants vont passer leur temps à chercher des vivres et des lieux pour survivre. J'ai donc trouvé le scénario un peu plat, sans réelles surprises, sans rebondissements  ni réel face à face avec les zombies... La même quête qui se poursuit encore et toujours.

De plus, le journal est fait de manière à ce que les sentiments des uns et des autres interviennent peu... résultat, on ne s'attache pas réellement aux personnages, on ne frissonne pas pour eux. Il y a un réel manque d'interaction entre le lecteur et les protagonistes. Je dirais que mon personnage préféré fut Annabelle... la chienne. Malgré le mode journal, je trouve que le récit n'est pas immersif, ce qui était pourtant le but que je recherchais.

Bref force est d'avouer que je n'ai pas du tout réussi à me plonger dans l'histoire, à m'imaginer les scènes. Je suis restée très extérieure tout au long de ma lecture, qui, du coup, m'a paru longue malgré de bonnes idées.

Un vrai classique du genre, mais pas le meilleur à mon goût.
Partager sur Facebook Partager sur Twitter


Site web créé avec Lauyan TOWebDernière mise à jour : dimanche 28 décembre 2014