Vampire Academy 1 : Soeurs de Sang.

Cliquez pour agrandir l'image


Auteur : Richelle Mead
Editeur : Castelmore, France Loisirs
Parution : 2010
Pages : 314


RESUME :

« Peut-on vraiment garder des secrets au sein de la Vampire Academy ?
La Vampire Academy est en émoi. Dans ce lycée pour les vampires, les rumeurs les plus folles courent sur les raisons de la fugue de Lissa et Rose.
Lissa et Rose ont toujours été inséparables : Rose doit repousser les attaques des Strigoïs, vampires féroces et immortels, à l'encontre de son amie Moroï, une race de vampires mortels qui puisent leur magie de la terre. Qu'a-t-il bien pu leur arriver avant d'être ramenées de force ? »

CHRONIQUE :

Ma note : 2.5/5

Au vu de toutes les bonnes critiques sur ce livre, je me suis lancée... et j'ai été assez déçue.

Oui oui je sais Vampire Academy est presque devenu une institution, pour autant, malgré une trame que j'ai trouvée sensationnelle, le scénario était on ne peut plus creux. Bref, une mythologie géniale pour un roman où il ne se passe rien...

La trame. Il existe ici plusieurs sortes de vampires. D'une part les Moroïs, les "bons" vampires en quelques sortes. Mortels, ils supportent légèrement la lumière du soleil, et se nourrissent de sang sur des humains consentant : les sources. Fragiles, ils ont leurs gardiens : les Dhampirs. Les Dhampirs sont moitiés humains, moitié Moroïs et sont liés à eux. L'explication de leur lien est tout à fait crédible. enfin, il y a les Strigoïs, les vampires qui ont basculé du côté obscur si on peut dire. Ils craignent la lumière du jour, en revanche ils sont immensément puissants et rapides. Et souhaitent la destruction des Moroïs. Toutes les explications et liens sont crédibles et toute la mythologie est bien pensée (je n'en décrit que les grandes lignes).

On fait donc la connaissance de Rose, une Dhampir, amie avec Lissa, de son vrai nom Vasilisa, princesse de l'une des douze familles royales Moroïs. Les deux amies ont un lien psychique très rare qui permet à Rose de ressentir toutes les émotions de Lissa. Ces deux là sont vraiment proches, et l'amitié de Rose envers Lissa tourne parfois à la dévotion, ce que je trouvais, je suis désolée de le dire, un peu ridicule.

A cause d'événements que l'on ne connaît pas (et qui nous sont dévoilés au fur et à mesure du roman), les deux jeunes filles se sont enfuies pendant deux ans de l'académie où elles suivaient leurs études. L'histoire commence alors qu'elles sont ramenées de force à ladite académie.

Les personnages sont assez sympas, Rose à un caractère bien trempé et des réparties cinglantes. Lissa, quant à elle, à un côté petite chose fragile qui m'énerve même si sa fragilité a une explication. On fait aussi la connaissance de Dimitri, Dhampir gardien lui aussi, à l'accent Russe, censé être irrésistible, mais dont le personnage n'a pas fonctionné sur moi. Je lui ai préféré Christian, l'amoureux transis de Lissa, qui n'hésite pas à se servir de son pouvoir sur le feu.

Bref, les personnages étaient, à mon goût, sympas, mais sans non plus me faire totalement craquer.

Mais La où le bât blesse, à mon sens, et bien... c'est sur le reste.

Le reste? Ben oui, sur l'histoire. Car en fait, mis à part des ragots de lycée, quelques fêtes et des cadavres d'animaux, il ne se passe ... rien. Rien du tout. Même les amateurs de romance seront ici déçus car rien n'est développé intelligemment en ce sens. Les quelques informations que l'on apprend en cours de lecture ne sont pas à tomber par terre. Une petite pointe d'action a éveillé mon intérêt dans les 50 dernières pages, bien vite étouffé par un dénouement en deux temps trois mouvements : les renforts arrivent et voilà...

Bref, la trame du roman est sympa, la mythologie magique, les liens entre les personnages originaux, les pouvoirs de ceux-ci, et surtout ceux de Lissa inédits, mais ce premier tome est sans intérêt niveau intrigue, et j'ai fini par m'ennuyer.

Dommage à mon sens. Je ne sais pas vraiment si je peux me permettre de vous le conseiller.
Partager sur Facebook Partager sur Twitter


Site web créé avec Lauyan TOWebDernière mise à jour : dimanche 28 décembre 2014