Blood of Eden, Tome 2 : La Gardienne d'Eternité.

Cliquez pour agrandir l'image



Auteur : Julie Kagawa
Editeur : Harlequin, collection Darkiss
Parution : Novembre 2013
Pages 460


RESUME :

« Les vampires ne rêvent pas. Pourtant, moi, Allie, je rêve. Et tous mes rêves me rappellent vers le lieu que j'ai laissé derrière moi, celui où tout a commencé. »
Alors qu'elle le croyait à l'abri du chaos et des vampires, Allie retrouve Zeke à New Covington, la cité de sa naissance. Il lui fait une annonce terrifiante : la catastrophe finale est programmée et, cette fois, personne n'y survivra. Seule échappatoire possible : retrouver le coupable, ensemble. Une traque semée de dangers, dont le moindre n'est pas l'instinct prédateur d'Allie, qui redoute de faire de Zeke sa proie…

CHRONIQUE :

La fin du premier tome nous laisse sur des humains, dont Zeke, en sécurité à Eden, et une Allie qui repart sur les routes. La voilà donc de nouveau à parcourir les vestiges de son pays, à la recherche de son géniteur. En effet, le lien du sang (le sang appelle le sang) lui permet de sentir vers où se diriger pour retrouver les membres de sa famille vampire. Même si cela n'est pas d'une précision redoutable, elle sait toujours la direction à prendre pour se rapprocher de Kanin, qui l'appelle dans ses cauchemars, étant prisonnier du fou furieux Sarren.

Et ses songes, ce lien si fragile mais réel, vont la ramener là où tout a démarré : New Convington. Malheureusement, les nouvelles seront mauvaises puisqu'elle apprendra alors que le virus a muté une fois de plus, créant de nouveaux êtres, décimant toujours plus vite les populations humaines et vampires.

La quatrième de couv' n'en faisant pas un secret, elle retrouvera alors Zeke, qu'elle croyait pourtant en sécurité à Eden. C'est alors une bien étrange équipe (forte d'un autre membre dont je vous laisse la surprise) qui aura pour objectif de sauver Kanin, et trouver un remède avant qu'il ne soit trop tard.

Je ne trace ici que les grandes lignes de l'histoire, mais l'intrigue est en fait réellement complexe et riche, et présente un véritable intérêt dans ce roman. Allie est certes toujours beaucoup sur les routes, malgré tout, l'auteur a réellement su renouveler l'action et garder de l'originalité en apportant de nouvelles créatures.
L'ambiance est toujours aussi "agréable" (sombre) que dans le tome 1, ici, beaucoup de sanglant et de morbide, Julie Kagawa ne fait pas dans la dentelle et je ne cache pas ma satisfaction.

"Du sang recouvrait les marches menant à la porte et était étalé en épaisses traînées sombres sur les murs alentour. Des mains et des pieds avaient été attachés par des fils au plafond, et une tête tranchée semblait flotter dans les airs au milieu de la cage d'escalier, les lèvres retroussées en un rictus démentiel."

Du côté des personnages, Zeke me laisse relativement de marbre, le jeune homme est pour moi légèrement cliché. Allie est toujours aussi bien travaillée : Son côté vampire toujours en guerre ouverte avec son humanité que l'amour lui permet de conserver. La jeune femme est un personnage complexe et travaillé. Malgré son courage et sa grande humanité, on ne peut jamais oublier que sous la surface se cache un monstre sanguinaire.
Kanin me plaît aussi énormément, fragilisé par la torture mais toujours profondément bon et attaché à ses principes. On sent ici le vampire séculaire, capable d'étouffer son monstre et le contrôler. Il est de loin le plus mature (ce qui normal étant donné son âge).

"J'étais un monstre qui tuait des humains, je ne pouvais y échapper ; mais au moins pouvais-je choisir quel genre de vies je supprimais."

"_Tu me prends pour un imbécile ? Les gens sont de la nourriture, tu le sais aussi bien que moi. N'espère pas me faire culpabiliser pour avoir tué ces humains, alors que tu empestes toi-même le sang et la mort. Tu n'es pas moins monstrueuse que moi."

Beaucoup de créatures différentes se côtoient dans ce second tome. Humains, vampires, enragés, sanglants... Le virus de poumon rouge fait des ravages et ses mutations créent de la diversité et de l'originalité... morbide.
Malgré tout, les vampires ne se montreront pas toujours les moins moraux. La couardise amènera certains à beaucoup de bassesses.

"_O.K., c'est bon. Je vous emmène... à condition que vous me promettiez de ne pas me tuer après. Il y a plein d'autres humains là-bas, si vous avez la dalle ; vous n'aurez qu'à en zigouiller un, d'accord ? Je pourrai même vous indiquer les plus abrutis, si vous voulez. Mais ne me tuez pas."

Bref, une suite de saga époustouflante, j'ai hâte de découvrir le dénouement dans le troisième et dernier tome. Toujours un coup de coeur.


Partager sur Facebook Partager sur Twitter

Trailer : 

Partager sur Facebook Partager sur Twitter


Site web créé avec Lauyan TOWebDernière mise à jour : dimanche 28 décembre 2014