Sainte Marie des Ombres, Tome 1 : la brûlure de la Nuit.

Cliquez pour agrandir l'image



Auteur : Sophie Dabat
Editeur : Bragelonne, Collection Snark
Parution : Mars 2014
Pages : 283


RESUME :

« Les Dévorantes. C'est comme ça que je les ai appelées. Elles ont failli nous avoir, Cullan et moi. À nous deux, le monde entier peut aller se faire foutre, on est de taille à l'affronter. »

Depuis plus de vingt ans, les Ombres hantent le monde et dévorent tout être vivant à leur portée. Hormis une petite fille, personne n'a jamais survécu à leur poison. Mais la fillette miraculée est devenue un rat de laboratoire, avant de disparaître dans la nature.
Lily Turner est désormais une femme presque comme les autres. Tatoueuse, elle partage sa vie entre son compagnon, sa meilleure amie et son chien, rescapé des Ombres comme elle. Nul ne sait qu'elle était autrefois surnommée Sainte Marie des Ombres. Mais une vague de meurtres risque fort de remettre cet équilibre en jeu, et forcer Lily à faire des choix difficiles, tant pour se protéger que pour sauver ceux qu'elle aime...

CHRONIQUE :

Quelle découverte que ce livre ! Une vraie claque pour ce thriller fantastique puissant et envoûtant. Vous n'en démordrez pas jusqu'à la dernière page!

Sainte Marie des Ombres est un thriller fantastique, angoissant à souhait, vous emmenant dans un futur proche, un futur où les lieux sombres sont peuplés par les Dévorantes. Affamées, ces dernières se nourriront de vous jusqu'à la moelle, jusqu'à ce que vous poussiez votre dernier soupir, ce qui arrivera probablement très rapidement. On ne connaît pas grand chose sur les circonstances d'apparition de ces Ombres, si ce n'est rien, mais l'auteur sait habilement nous faire admettre l'idée qu'elles sont là et font parties intégrantes de la vie quotidienne. Il ne s'agit donc pas ici de comprendre pourquoi les Dévorantes existent mais plutôt d'apprendre à survivre avec elles...

Voici donc l'histoire de Lily, tatoueuse de son état. Lily qui cache sa véritable identité, afin de ne pas retourner jouer les rats de laboratoire. En effet, elle est la seule à ce jour à avoir survécu aux Ombres. Mais lorsque les cadavres vont fleurir les alentours de son studio de tatouage, la police s'intéressera d'un peu trop près à la vie de Lily... Alors, pour se protéger et protéger son entourage, elle va se plonger jusqu'au cou dans cette histoire... La suite des événements, je vous laisse la découvrir, mais vous informe tout de même d'un scénario captivant et très bien ficelé, de pages qui se tournent toutes seules et s'avalent goulûment.

L'ambiance du livre est très particulière, mais sincèrement réussie. La crainte des zones d'ombre et la recherche de la moindre parcelle de lumière... Plus que jamais l'Homme a peur du noir. Et pour cause, ici le noir est dangereux, le noir vous dévore et ne laisse de vous qu'un cadavre sanguinolent et putréfié. Car personne ne survit aux Dévorantes... On sent facilement que, suite à l'apparition des Ombres dans la vie des hommes, la priorité s'est tournée vers la protection. Malgré une technologie avancée, Lily écoute de vieux groupes du début du siècle, regarde des films de la même époque. La menace des Ombres a semble-t-il compromis une partie de l'évolution de la société. A moins que ceci ne soit qu'un goût très prononcé de Lily mais j'en doute.

Lily.... Que vous dire de ce personnage mis à part qu'elle est complètement démente? Il est difficile de ne pas devenir accro à la jeune tatoueuse, tellement sa personnalité est touchante, riche et travaillée. Véritable emmerdeuse tête à claques, Lily a survécu a tellement d'horreurs que rien ni personne ne lui fait peur. Et certainement pas le grand balaise de Lieutenant Ballard, pourtant bien déterminé à déterrer son passé. Lily est une personnalité très complexe, capable de faire confiance uniquement à Cullan, son compagnon de route depuis des années. Car Cullan a lui aussi survécu aux ombres et à l'horreur. Alors la jeune femme lui accorde toute sa confiance. Même si Cullan... est un chien. Car sous son masque dur et placide, l'auteure se plaît à nous montrer que Lily cache en réalité un grand coeur et une personnalité émotive. Côté de sa personne que l'on découvrira aussi lors de ses interactions avec son petit-ami. Bref sous la casse couilles se cache un coeur en or...

De fait, tous les personnages sont admirablement travaillés, et, associés à la plume magnifique et efficace de Sophie, le tout forme une petite perle addictive. Les dialogues sont détonants, l'intrigue est originale, hors des sentiers battus, les protagonistes sont attachants (surtout Cullan ;) )... Bref un réel coup de coeur pour moi, une réussite méritée pour cette auteure souriante, talentueuse et adorable.

"Ce début de journée catastrophique aurait dû me mettre la puce à l'oreille : en chemin, je tombe sur notre cadavre hebdomadaire. Certains collectionnent les figurines de chat, d'autres les timbres-poste, quelques-uns les effigies de la Vierge, nous, c'est les macchabées. Et bizarrement, je soupçonne qu'on va bientôt nous offrir un abonnement à la salle d'interrogatoire du commissariat. Bon, pour tout vous dire, c'est pas moi qui l'ai déniché, mon noctambule, c'est Cullan."

Partager sur Facebook Partager sur Twitter


Site web créé avec Lauyan TOWebDernière mise à jour : dimanche 28 décembre 2014