Belle Epoque.




Auteur : Elisabeth Ross
Editeur : Robert Laffont, Collection R
Parution : Novembre 2013
Pages : 432


RESUME :

« Louez un faire-valoir, vous en deviendrez d'emblée plus attirante. »
Lorsque Maude Pichon s'enfuit de sa Bretagne natale pour échapper à un mariage dont elle ne veut pas, elle monte à Paris, ville-lumière en ébullition à la veille de l'exposition universelle de 1889. Hélas, ses illusions romantiques s'y évanouissent aussi rapidement que ses maigres économies. Elle est désespérément à la recherche d'un emploi quand elle tombe sur une petite annonce inhabituelle : « On demande de jeunes filles laides pour faire un ouvrage facile. » L'Agence Durandeau propose en effet à ses clients un service unique en son genre : le repoussoir. Son slogan ? « Louez un faire-valoir, vous en deviendrez d'emblée plus attirante. » Étranglée par la misère, Maude postule...
Monsieur Durandeau a déjà amassé une petite fortune grâce à sa riche clientèle, et quand la Comtesse Dubern vient chercher une compagne pour Isabelle, sa fille aux idées bien arrêtées, Maude est immédiatement choisie comme faire-valoir idéal.
Mais Isabelle ne sait pas que sa nouvelle « amie » n'est en fait que de location, et l'existence de Maude au sein de l'aristocratie repose entièrement sur sa capacité à garder ce lourd secret. Pourtant, plus elle en apprend sur Isabelle, et plus sa loyauté envers la Comtesse est mise à l'épreuve. Et plus la tromperie dure dans le temps, plus Maude aura à perdre...

CHRONIQUE :

Cet ovni de chez PKJ a fait tellement parler de lui sur la toile que la curiosité m'a piquée de le lire.
Bien que loin de mes thèmes habituels, j'ai pris beaucoup de plaisir à travers cette lecture originale, basée sur une nouvelle d' Emile Zola ...
La quatrième de couverture nous permet de comprendre dans quoi va nous embarquer cette histoire. Le Paris de la Belle Époque et toutes les extravagances qui l'accompagnaient.

Maude habite un petit bourg de Bretagne. Orpheline de mère, la jeune fille voit son avenir tout tracé par son père... Travaillant dans la minable échoppe paternelle où elle s'ennuie a mourir , Maude rêvasse sur les cartes postales des monuments parisiens, précieux biens légués par sa mère. Mais dans la réalité, son père a décidé pour elle de son futur mari, peu avenant et boucher de son état. C'en est trop pour la jeune femme qui fait son baluchon et part à l'aventure, à la conquête de son rêve : Paris.

Se voyant déjà trouver sa place dans la capitale, il est difficile pour la jeune femme de faire face a la réalité. Car c'est la misère qui l'attend aux portes de la majestueuse ville. Enchaînant les petits boulots mal payés et fort peu passionnants afin de gagner les quelques sous indispensables à payer le bouge qui lui sert de toit, la vie est loin d'être rose.
Mais impossible  pour la jeune fille de s'avouer vaincue et rentrer couverte de honte au foyer familiale.

C'est ainsi qu'à bout de ressources, la jeune femme va accepter de travailler pour l'agence Durandeau. C'est ainsi qu'elle deviendra .... Un faire-valoir .
Le but de la manoeuvre ? Subir mille critiques sur son physique supposé ingrat et s'afficher auprès des jeunes filles de la haute afin de faire apparaître ces dernières encore plus lumineuses. La contrepartie ? Un salaire raisonnable et l'occasion d'assister à de fastueux banquets ....

Je m'installe un peu à l'écart, sur une ottomane. Voilà en quoi consiste le rôle de repoussoir : se mettre en retrait, regarder sa cliente attirer tout la lumière.

Mais Maude sera engagée par une famille pas comme les autres. Devenant plus qu'un faire-valoir mais une véritable amie pour la jeune et conquérante Isabelle, Maude devra choisir entre sa loyauté envers son employeuse (la mère de la jeune demoiselle) et sa loyauté envers son amie ....
De plus, il lui faudra résister aux tentations et aux vices de la haute. Car quand tant de richesses et de luxe vous tendent les bras, comment rester soi-même et ne pas perdre la tête ?

- Mais elles ont tout compris de travers ! Tu es plus jolie que toutes les femmes que j'ai pu rencontrer dans la Ville-Lumière ! Tu incarnes la franchise, l'honnêteté, l'imagination et, oui, la beauté. Et une bonne femme riche, avec ses bijoux et ses soieries, sa bouche peinturlurée et ses faux cheveux, me répugnera toujours par rapport à ta pureté et à ta force de caractère. C'est elle le repoussoir, pas toi.

Une très belle histoire contée ici par Elisabeth Ross, avec une écriture simple et parfaitement fluide, des personnages attachants aux personnalités marquées et beaucoup de piquant dans les expressions employées.
L'auteure sait nous décrire sans lourdeur ni ennui le Paris de la Belle Époque, aussi bien au travers de la haute que des bas quartiers et nous remette au goût du jour une vieille nouvelle d'une autre ... Époque.

Un pari risqué mais réussi à mon sens ! Un livre qui a su m'intéresser du début à la fin malgré son caractère inhabituel dans mes habitudes de lecture.
Un beau moment d'évasion que je suis heureuse d'avoir découvert !


Partager sur Facebook Partager sur Twitter

Trailer : 

Partager sur Facebook Partager sur Twitter


Site web créé avec Lauyan TOWebDernière mise à jour : dimanche 28 décembre 2014