Shadow Hills.

Cliquez pour agrandir l'image



Auteur : Anastasia Hopcus
Editeur : PKJ
Parution : Août 2013
Pages : 384


RESUME :

Depuis la mort de sa soeur jumelle, Perséphone est hantée par d'étranges visions. Déterminée à en savoir plus, elle se rend à Shadow Hills, la ville de ses cauchemars. Une école mystérieuse, des étudiants aux capacités psychiques hors du commun... Quels sombres secrets cachent les habitants ? Perséphone en est persuadée : l'histoire de ce lieu est liée à la disparition brutale de sa soeur. Mais la jeune fille n'est pas au bout de ses surprises...


CHRONIQUE :

Bilan mitigé pour cette lecture trop emplie de longueurs mais qui offre un (petit) dernier tiers réellement excellent.

Perséphone et Athéna étaient jumelles. La mort d'Athéna plongera Perséphone dans une profonde détresse. De plus, d'étranges cauchemars viennent peupler ses nuits. Un point récurrent, une ville : Shadow Hills et son lycée : Devenish. Le jour où elle découvrira que sa soeur faisait exactement le même genre de rêves, visions qu'elle consignait dans un carnet, Perséphone décide de se rendre dans la fameuse ville de Shadow Hills pour y étudier à Devenish, là même où avait décidé de se rendre sa jumelle.

Espérant comprendre pourquoi Athéna était attirée par cette école, la jeune fille mettra vite son nez un peu partout. Elle découvrira sur place beaucoup de mystères, et, surtout, des étudiants pas comme les autres. En effet, certains d'entre eux semblent posséder des capacités psychiques extraordinaires... La jeune fille est alors bien décidée à percer le mystère de cette ville et de ses habitants afin de savoir si la mort de sa soeur a un lien avec Shadow Hills...

"- Perséphone ne saura jamais rien de nous. elle ne saura jamais ce que nous sommes.
J'espérais que ce n'était pas vrai - car à présent j'étais plus que curieuse."


L'histoire de base est plutôt bonne, mais malheureusement je l'ai trouvée mal exploitée. Sans spoiler, je trouve qu'il manque énormément de détails et de "pourquoi" à cette histoire. D'autant que l'affaire de base reste non résolue. L'explication donnée sur les pouvoirs des habitants aurait mérité d'être creusée plus en profondeur. Les méchants sont un peu trop méchants et les gentils un peu trop gentils. Bref nous nous retrouvons avec une belle brochette de personnages plutôt caricaturaux...

Perséphone, qui se fait appeler Phé est un personnage sympathique mais poussé par une bravoure et une intrépidité (ou inconscience) un peu trop prononcées vis à vis de son âge et de sa vie. Pour info, il s'agit de la fille que vous voyez sur la couverture. A Shadow Hills, elle va se rendre compte qu'elle non plus n'est pas vraiment ordinaire. Gros bémol, on ne comprend pas vraiment pourquoi... Je me disais que toutes mes questions sans réponses verraient peut-être un éclaircissement dans le prochain tome, mais à priori, aucune suite n'est sortie (à ce jour).
De plus la jeune fille s'attache trop vite aux gens, sachant faire le tri entre les bons et les méchants en moins de deux... Pour exemple, quinze jours après son arrivée à Devenish, elle pourrait donner sa vie pour Zach, et tous les deux se comportent comme un couple solidifié par les ans... C'est un peu précipité.

En dehors de ça, les personnages sont assez attachants (je pense notamment à la capricieuse Adrianna), mais, comme déjà mentionné, réellement caricaturaux.

Deuxième point faible de cette histoire : il ne se passe rien. Des longueurs, des longueurs et encore des longueurs pour nous conter des amours de midinettes sans réel intérêt et nous distiller quelques informations intéressantes sur l'intrigue mais bien trop peu nombreuses pour les rendre vraiment claires.

Bref, il me tardait de finir cette lecture peu passionnante jusqu'à un événement qui se situe à un gros deux-tiers du livre. Cet événement va chambouler l'histoire et précipiter les choses. Dès lors, cette dernière partie n'est plus qu'action, danger et rebondissements.

Pourquoi, mais pourquoi l'auteure ne s'est-elle pas réveillée plus tôt?

Une fin nous laissant sur notre faim (sans mauvais jeu de mots), étant donné qu'ils nous manque beaucoup d'éléments...

Bref une lecture mitigée que je ne conseille ni ne déconseille. Lancez-vous si l'aventure vous tente mais ne pensez-pas trouver un quelconque lien avec les déesses grecques.



Partager sur Facebook Partager sur Twitter

Trailer : 

Partager sur Facebook Partager sur Twitter


Site web créé avec Lauyan TOWebDernière mise à jour : dimanche 28 décembre 2014