The Mortal Instruments, tome 3 : La Cité de Verre.

Cliquez pour agrandir l'image



Auteur : Cassandra Clare
Editeur : Pocket Jeunesse, PKJ
Parution : Mai 2013
Pages : 624 


RESUME :

La lutte entre le bien et le mal se poursuit. Valentin rassemble son armée pour éradiquer la lignée des Chasseurs d'Ombres. Clary se rend dans la Cité de Verre afin de sauver sa mère et découvrir son passé. S'introduire dans la Cité sans l'autorisation de l'Enclave n'est pas sans danger...
Au cours de sa quête, Clary rencontre Sébastien, un garçon énigmatique. Avec lui, elle comprend que le seul moyen d'arrêter la fureur de Valentin est de former une alliance entre Chasseurs d'Ombres et Créatures Obscures. Comment conclure une telle union ? Clary saura-t-elle maîtriser ses nouveaux pouvoirs à temps pour cet ultime affrontement ?

CHRONIQUE :
(15 Décembre 2014)

J'ai toujours adoré The Mortal Instruments, mais ce tome 3... Je sais que j'ai lu les deux premiers il y a longtemps et que mes impressions se sont estompées, mais je crois bien que c'est le meilleur des trois ! Il faut rappeler que la série est divisée en deux trilogies (sans compter la trilogie préquelle). Ce tome 3 offre donc une énorme conclusion à l'intrigue !

La mère de Clary est toujours endormie sous l'influence d'un profond sortilège. De plus, toute la famille Lightwood doit se rendre à Idris, dans Alicante, la Cité de Verre pour une réunion générale de tous les chasseurs. Clary décide de suivre le mouvement, espérant trouver de l'aide sur place afin de sauver Jocelyne.

Evidemment, rien ne se passe comme prévu, et Valentin, patientant bien sagement, n'attendait que cette réunion exceptionnelle pour mener son ultime attaque.
Je ne vous le cacherai pas, le scénario est très très riche. Certes, il s'agit d'un beau pavé de 600 pages, mais il s'avale vraiment vite, sans aucune difficulté ni indigestion à la clé.

Ce tome nous délivre énormément de révélations sur les personnages, leurs origines, les instruments mortels... Certaines révélations étaient attendues (du moins je m'en doutais), et d'autres étaient hautement improbables. Le tout pour un scénario magnifique, plein d'action et de rebondissements.
Je pourrais même dire que pour les plus fainéants ou récalcitrants, il y a possibilité d'arrêter l'aventure ici. Pour ma part, je compte continuer sans tarder.

Ce tome nous mène à Idris, la contrée des créatures fantastiques. Alicante, la Cité de Verre, est la capitale des chasseurs d'ombres. Cassandra Clare nous permet donc de découvrir cette magnifique cité, tout droit sortie de son imagination fertile. Je fut happée par cette ville aux tours de verre, emplies d'une magie protégeant la cité et ses habitants. J'ai adoré marcher aux côtés de Clary à travers les ruelles restées relativement moyenâgeuses, et pour cause : la magie a tendance à détraquer la technologie.

J'ai retrouvé nos héros avec passion : Clary, Jace, Alec, Isabelle, Magnus, Luke et Simon... Difficile de dire lequel je préfère... Même si les réactions immatures de Clary m'énervent parfois (notamment en début d'opus), on lui pardonne bien vite pour se concentrer sur ses qualités. les protagonistes sont tous riches et travaillés, avec des particularités intéressantes et des personnalités qui les rendent uniques. Le mode de narration nous permet de suivre les aventures de chacun, tour à tour. Ainsi, une même action nous est racontée sous le point de vue de Clary, puis de Simon, qui se trouvait ailleurs, ou d'Alec, etc... j'aime beaucoup ce mode de narration riche et original, qui sait donner la part belle aux principaux personnages, ceux auxquels nous sommes irrémédiablement attachés. Et cela permet aussi d'avoir une action constante, qui nous permet de nous rendre compte de l'ampleur des situations, dans différentes parties de la ville.
Un nouveau personnage, assez énigmatique, fait ici son apparition : Sébastien. Je ne m'attendais pas du tout à sa venue, et encore moins à son rôle. J'ai été bluffée.
Bref ce que j'aime aussi dans cette aventure, c'est qu'on ne peut pas dire qu'il y est le schéma héros + personnages secondaires. Non, nous avons une poignée de personnages principaux géniaux. Un groupe soudé prêt à nous emmener loin dans l'aventure. Et en plus, nous sommes débarrassés de l'ennuyeux et trop souvent présent triangle amoureux.

Quant au final, il m'a réellement enchantée, je l'ai adoré. Bref, une fois encore, Cassandra Clare a su me bluffer et me passionner, tant par son histoire que par ses héros. Un vrai coup de coeur.

Partager sur Facebook Partager sur Twitter

Trailer : 

Partager sur Facebook Partager sur Twitter

Trailer 2 : 

Partager sur Facebook Partager sur Twitter


Site web créé avec Lauyan TOWebDernière mise à jour : dimanche 28 décembre 2014